FORUM DES AIDANTS le 03 SEPTEMBRE 2022

Salle la Barroise – Bar le Duc (source Est Républicain du 04.09.2022)

Les aidants familiaux sont « un maillon indispensable à notre système de soins »

Pour Corinne Pillard, l’une des organisatrices du salon qui s’est tenu à la Barroise, les aidants trouvent déjà sur place une oreille attentive. Ils doivent comprendre qu’ils ne sont pas seuls et qu’ils peuvent mieux vivre au quotidien la maladie ou le handicap d’un proche.

Qu’est-ce que viennent chercher les aidants en venant à ce salon ?

« Les aidants viennent chercher ici de l’information et du soutien. Même en tant que professionnels du secteur, on ne connaît pas tous les dispositifs qui existent pour favoriser le maintien à domicile , qui se multiplient.

« On est aussi là pour leur faire prendre conscience de tout ce qu’ils font pour leurs proches, pour les valoriser. »

On est aussi là pour leur faire prendre conscience de tout ce qu’ils font pour leurs proches, pour les valoriser. Beaucoup culpabilisent de laisser leurs proches malades pour venir ici. On se doit de leur rappeler de prendre soin d’eux aussi. Parfois, par sacrifice, certains vont même jusqu’à annuler leurs propres rendez-vous médicaux. »

Le rôle social des aidants est-il suffisamment valorisé ?

« Avec les problèmes de recrutement dans les filières du soin à domicile et des métiers de l’aide à la personne en général, on n’arriverait pas à faire ce que l’on fait aujourd’hui sans l’aide des aidants.

« On se doit de leur rappeler de prendre soin d’eux aussi. »

Ils sont un maillon indispensable à notre système de soins et vont l’être de plus en plus dans les années à venir. Il faut les aider à sortir de leur isolement. Ils doivent comprendre qu’ils ne sont pas seuls et que l’on peut mieux vivre au quotidien la maladie ou le handicap d’un proche. »

Comment aider les aidants ?

« Déjà, en venant ici, ils trouvent des oreilles attentives, et peuvent échanger avec des personnes qui sont dans la même situation qu’eux. Et puis nous n’oublions pas, bien sûr, les familles et proches de personnes handicapées. Ils sont aussi des aidants, et nous avons décidé d’inviter cette problématique cette année sur le salon. C’est une première ! »